Les réacs libristes (et autres) ne volent pas haut

Politique, libristes, non respect des autres

Je ne linkerai pas la chose en question, mais il paraît qu’une bouse a tourné dans le milieu libriste (cherchez « SJW » dans le JDH). Un espèce de truc qui prétendait que le méchaaaaaaaaant lobby SJW aurait tué Linux. J’espère que c’est ironique (non) parce que sinon on aura atteint le sommet de la complainte du cishet blanc (ouinnnnnnn), qui vient casser les oreilles. Et dire qu’après, ça vient se plaindre que soit-disant les LBGTQIA+ et les féministes se plaignent….

Bon pour en revenir à la bouse, même une caricature est plus crédible. Pour tenter de résumer, le monsieur se plaint que des gens réclament d’être traités de la même façon que ceux qui sont pourtant majoritaires dans ce secteur non mixte. Exemple concret qui s’applique bien avant le travail en entreprise, ma classe de BTS SIO est composée en très grande majorité de gars, blancs. Comment voulez-vous de donner envie de bosser dans un milieu rempli de beaufs insupportables et sectaire?

Il y a une foule d’articles et de billets de blogs très complets sur le sujet, que je ne vais pas recopier :

Les femmes de plus en plus minoritaires dans le secteur de l’informatique

L''informatique est trop importante pour être laissée aux hommes

Sexisme chez les geeks: pourquoi notre communauté est malade

Mais sinon, le sieur gueule aussi parce qu’il refuse d’accepter des règles qui imposent d’être respecteux·se avec les autres, c’est vrai que dans le cadre d’une contribution, faire une avance sexuelle, c’est sain….. Ou être insultant·e.

Evidemment, selon faut prendre tout le monde sur le même pied d’égalité. Mais il faudrait déjà qu’il y ait le même traitement pour tout le monde, pas quand les mecs blancs ont largement moins de « chance » de se faire virer qu’une femme asiatique . Ou que les call-out transphobes sont ultra ultra fréquents. Ah oui, c’est vrai, c’est trop demandé que de regarder en dehors de son cas, et d’être compréhensif·ve tolérant·e avec celleux qui s’en prennent plein la gueule.

Bref, pour ce qui est de la conclusion, le sieur devra peut-être regarder la gueule des interfaces des logiciels libres avant de se lamenter, d’afficher autant sa bêtise et de dire que les GAFAM ont gagné. Parce que pour l’instant, une bonne partie des logiciels libres ne tiennent absolument pas compte des designers