Blog de l@nargeek






Aucun commentaire

Si vous ne savez pas ce que Snapchat est, passez votre chemin, vous loupez pas grand chose. Juste du foutage de gueule, de la publicité, du vol de vie privée..

Mais pour résumer quand même: la cible de cette appli c'est les jeunes et les jeunes adultes, c'est juste une appli qui permet de s'envoyer des messages, des photos, des vidéos éphémères.Bref rien de vraiment nouveau par rapport à Facebook, instagram, twitter, qui font déjà doublons entre eux. Le pire c'est qu'ils se sont mis à copier instagram, pour maintenir l'utilisateur dans leurs réseaux et l'éloigner des concurrents. Et depuis que facebook a racheté instagram, ça tire de plus en plus dans la publicité. Snapchat force encore plus la main dans ce domaine...

Mais y a quand même eu du monde à venir dessus, au point que l'entreprise est rentrée en bourse. D'ailleurs, pour parler de l'entreprise en question, c'est une startup comme macaron les aime, qui exploite bien ses salariés, fait de la merde, fonctionne mal et accesoirement perd de l'argent. Autant dire que sa durée de vie ne va pas dépasser 10 ans; d'ailleurs, je ne sais pas comment ça se fait que ça ne soit pas encore mort.

Ah ben si justement, et c'est d'ailleurs le sujet de ce billet de blog: Snapchat a tellement joué sur le modèle publicitaire et bousilleur de vie privée qu'elle est en train d'en payer les conséquences.
En plus d'avoir une interface vraiment inutilisable, et d'avoir peu à peu incrusté des stories (=courtes vidéos) sponsorisées, les utilisateurs·ices ne peuvent plus envoyer un message ou une story sans devoir regarder du contenu sponsorisé. Je suis plié à cause du mécontentement des utilisateurs, surtout que ces pratiques ont commencées il y a moins de deux ans, et qu'il n'y a eu quasiment aucune réaction des utilisateurs·ices. Le fait de forcer la main a enfin lancé quelque chose, mais visiblement ça a pas duré longtemps.

Par exemple, j'ai entendu des utilisateurs·ices gueuler, et foutre les mains dans le camboui en allant chercher sur clubic (beurk) ou ce genre de sites de merde comment repasser à la version d'avant, sans remettre en question le modèle publicitaire de snapchat. J'applaudis le dév génial qui aurait eu l'idée entre temps de faire circuler une version vérolée pour rigoler un peu. Quoique, ça se trouve la version vérolée est plus propre que l'originale.
Connaissant les pratiques de snapchat, de toute façon, ils vont bloquer l'utilisation d'anciennes versions. Rien que le fait d'utiliser un outil qui permet d'accèder à snapchat sans utiliser l'appli officielle offre le droit de se faire bannir temporairement.
Donc soit les utilisateurs vont accepter la publicité et oublier totalement, en ne remettant pas en cause le modèle de snapchat, soit il va y avoir une vague de départs, mais ça m'étonnerait largement.

Je vois de moins en moins de personnes utiliser snapchat, facebook, parce que maintenant, ça fait "outils pour les vieux", tout est en train de se recentrer sur whatapps; twitter et autres nouveaux réseaux sociaux . Visiblement, ça n'a pas plu que ça soit démocratisé. Reste que maintenant, les réseaux sociaux privateurs n'ont plus beaucoup d'intérêts. C'est juste une totale perte de temps, à se faire bourrer le cerveau avec ce qui rapporte le plus aux sociétés qui les éditent.

En plus, quand on voit les dérives de ce genre de réseaux sociaux, ça n'est pas plus mal que ça ferme ses portes. M'enfin, si c'est pour avoir quelque chose de pire, autant laisser tomber.

Dans mon cas, j'ai quitté tout les réseaux sociaux privateurs il y a plus de 6 mois, et j'ai aussi fermé mon compte chez framasphere, pour ne rester que sur mastodon. Et depuis quasiment un mois, j'ai mon instance qui tourne, on est deux dessus, et franchement, je ne regrette pas d'avoir fait le ménage. Je perds beaucoup de moins de temps et je rencontre beaucoup plus de gens sympas.

Aucun commentaire

Attention, je vais être vulgaire dans ce billet de blog, car énervé qu'une personne que j'apprécie soit emmerdée par des lâches.

Quand j'ai rien à faire (c'est rare en ce moment), je traîne un peu partout sur Internet. M'enfin je traîne plutôt sur Mastodon (un vrai réseau social).

De l'époque où j'avais un compte twitter, j'ai retenu les comptes trolls du 18-25 du trou à merde de jeuxvideos.com. Plusieurs tendances politiques fréquentent ce qui est censé être un forum: les petitrs racailles d'extrême droite et autres frustrès semblent avoir pris le pas sur les autres tendances politiques. Et visiblement, ces gogos ne se sont toujours pas calmés (wow quelle surprise) et sont toujours aussi insupportables. Soit disant pour de l'humour...

Pas mal de trucs circulent dessus, dont des sujets d'exams et une tassée d'histoires pas drôles. Mais, à part ça, niveau qualité, nada, ça tape sur les médias, mais ça sort de la merde à tout bout de champs.

Encore mieux, le comble du courage, de la virilité, l'appel au harcélement de leurs opposants. Visiblement, pas très ouverts d'esprits, toutes les personnes féministes, LBGT++, antiracistes, militant·e·s pour les droits de la Femme et de l'Homme, gènent.

Pour le dire une fois de plus, le "racisme anti-blanc" n'existe pas et n'a jamais existé. C'est du fantasme pur, pour balancer sa propagande raciste, à l'aise... Cependant, je ne nies pas les discriminations envers les personnes ayant une peau de couleur blanche, mais cela reste juste des discriminations et non du racisme. Voilà ce que ça donne d'oppresser et de réduire en esclavage celleux qui sont différent·e·s.... Et sinon, les races n'existent pas et n'ont jamais existé, pas besoin d'être intelligent·e pour comprendre ça: le premier Homme/Femme vient d'Ethiopie, à vous de déduire d'où vient la peau blanche.

Quand on sait que ce genre d'abrutis ont fait tomber le numéro anti-relou pour "s'amuser". Un petit rappel pour ces personnes : "En France, 600 000 femmes par an sont concernées (contre 200 000 hommes) par les violences sexuelles"., et que "seules 9 % des victimes ont porté plainte (qu’elles l’aient ensuite maintenue ou retirée)".. Il est donc important que les victimes de viols et/ou violences sexuelles parlent pour que les agresseurs cessent d'agir librement. Et non, personne ne mérite d'être agressé·e/violé·e, quelque soit sa tenue ou son comportement.

Et aussi, les persécutions contre les LBGT++ existent, selon un rapport de SOS Homophobie(qui traite aussi de la transphobie, de la lesbophobie et de la biphobie; les chiffres ne cessent d'augmenter; "les LGBTphobies progressent à nouveau en 2016 avec une augmentation de 19,5 % des témoignages reçus par SOS homophobie. Les personnes trans sont parmi les premières victimes de cette hausse (+76% de témoignages)". Mais à part ça, tout va bien.... Dans un pays dirigé par un dictateur d'extrême droite, "Un gay dans la famille, ça peut aller jusqu'à la mise à mort".

En passant, pour les racistes et autres crétins primaires, qui se jettent sur l'occasion pour se proclamer "défenseur des femmes", faudra peut être s'acheter une mémoire: "le viol est un rapport amoureux selon un cadre du fn", Au Front national, des femmes menacées, une direction sourde. Sans oublier, celleux qui agressent réellement: l'extrême droite..

Ce billet de blog est dédié à Sylvhem, à qui j'apporte mon soutien, qui a subit la haine sur un de ses streams des abrutis du 18-25, tout ça parce qu'elle a tapé dans le tas, là où ça fait mal, à propos de ce tas de merde qu'est le 18-25.Les topics ont été supprimés en une demi-heure, mais j'ai sous les yeux les screens, plus transphobe, tu meurs... Visiblement, la modération commence à se bouger en général, ça continue quand même de pulluler.

Aucun commentaire

J'ai sauté le pas, et j'ai mis en place mon instance mastodon. J'ai installé debian à la place d'openBSD, parce que j'avais des problèmes avec la nouvelle imprimante et j'étais frustré de pas pouvoir faire certains trucs avec openBSD

Evidemment, c'est sur mon vieux pc qui sert de serveur, avec un Pentium 4, 64 bits, avec HT cadencé à 3ghz et 2,5 Go de ram

Je suis donc un gros fou-furieux, mais ça fonctionne. A sa vitesse mais ça tourne ^^

Je fais attention à la température du bousin, ça reste raisonnable:

maxime@serveur:~$ sensors
acpitz-virtual-0
Adapter: Virtual device
temp1:        +60.0°C  (crit = +255.0°C)

lm85-i2c-0-2e
Adapter: SMBus CMI adapter cmi
in0:          +0.00 V  (min =  +0.00 V, max =  +3.32 V)
Vcore:        +0.00 V  (min =  +0.00 V, max =  +2.99 V)
+3.3V:        +0.00 V  (min =  +2.97 V, max =  +3.63 V)
+5V:          +0.00 V  (min =  +4.50 V, max =  +5.50 V)
+12V:         +0.00 V  (min =  +0.00 V, max = +15.94 V)
fan1:         833 RPM  (min =   -1 RPM)
fan2:           0 RPM  (min =   -1 RPM)
fan3:           0 RPM  (min =   -1 RPM)
fan4:           0 RPM  (min =    0 RPM)
temp1:        +57.0°C  (low  = -127.0°C, high = +76.0°C)
M/B Temp:     +37.0°C  (low  = -127.0°C, high = +127.0°C)
temp3:        +36.0°C  (low  = -127.0°C, high = +127.0°C)
cpu0_vid:    +1.088 V

Pour l'instant, je ne manque pas trop de place:

maxime@serveur:~$ df -h
Sys. de fichiers Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
udev 738M 0 738M 0% /dev
tmpfs 150M 16M 135M 11% /run
/dev/sda1 72G 4,4G 64G 7% /
tmpfs 749M 4,0K 749M 1% /dev/shm
tmpfs 5,0M 0 5,0M 0% /run/lock
tmpfs 749M 0 749M 0% /sys/fs/cgroup
tmpfs 150M 0 150M 0% /run/user/1000

Les 1,5Go de mémoire vive de la bête sont un peu juste, le swap est là pour le seconder de toute façon. Le processeur tire un peu, mais j'ai vu plus violent. Bref, pour une des machines qui allait partir à la déchetterie, ça tourne pas mal.

J'ai utilisé le super tutoriel d'@angristan, qui m'a d'ailleurs aidé à plusieurs reprises sur mastodon, quand je coinçais à certains endroits.

La première tentative s'est soldé par un demi-échec, vu que ça se connectait pas à la base de donnée, ça pouvait pas fonctionner.
J'ai donc repris à ce point là, et ça a fonctionné.

Mal au début parce que ça ne synchronisait pas avec les autres instances, mais en forçant la main; ça a fonctionné. Le problème, c'est que le serveur a saturé sur le moment, et je n'avais plus qu'un accès SSH.

Vous pouvez donc me suivre sur mastodon à cette adresse

Aucun commentaire

J'adore casser les distributions que j'ai pris tant de mal à installer :)

Avant que je récupére ce tacot de pc portable, j'ai pu réussir à casser de la debian, de la raspbian, avec l'alimentation capricieuse et une méconnaissance totale de gnu/linux, ça ne pouvait que s'annoncer festif. La survie était estimée autour des 2 semaines :D

Après, j'ai continué avec antix , en faisant tout et n'importe quoi avec, en virant sudo et apt par exemple. Ce qui m'avait amusé, c'est que ça c'est cassé au fur et à mesure puis ça s'est pété totalement.

J'ai sûrement une habilité naturelle à casser de façon improbable les distributions, ça part d'un truc tout bête à réparer et ça finit dans le chaos total et une réinstallation.

Une de mes victimes récentes: Arch Linux.
Pourtant je m'amusais bien avec Arch, mais le problème du démarrage à l'aide du fichier efi me saoulait. J'ai donc pris le problème au coeur, et j'ai suivi ce guide. En résolvant ce problème, ça en crée d'autres. J'ai perdu entre autre le montage automatique des périphériques, et il était impossible de les monter à la main.
J'ai donc retenté à nouveau un truc, qui s'est soldé par un écran noir au redémarrage et une casse totale du système qui ne bootait plus du tout. En plus, vendredi soir, elle fonctionnait au poil, mais samedi après midi, ça s'est littéralement tronché et je n'ai pas spécialement le temps pour aller trifouiller dans ce bazar.

Arch Linux aura donc tenu à peine un mois, et en plus d'autres fonctions avaient disparues, donc ça commençait sérieusement à me les briser Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi ça avait disparu justement. J'aime beaucoup cette distribution mais il y a vraiment des choses inexplicables qui ne se produisent pas avec d'autres distributions.

Ma deuxième victime de ce week-end: Isotop.
J'en ai énormément entendu parler, OpenBSD en poste de travail, c'est pas commun.
J'ai réussi à l'installer sans trop de problèmes, mais le fait que les firmwares non-free soient absolument nécessaires pour que la wifi, le bluetooth et la mise en veille fonctionnent, m'a complétement cassé les pieds. En plus, la webcam ne fonctionnait pas non plus. Mais pour le reste, Firefox, thunderbird et XFCE lui même n'avaient aucun problème.
Dans ce cas, ce n'est pas vraiment la faute de la distrib. Par la suite, j'ai essayé quelques trucs et tout s'est mit à se péter la tronche. Et certains manques comme virtualbox (même s'il y a virt-manager) m'ont agacé.

J'ai donc installé kiss0s, et ça boote direct :)
8 minutes pour l'installer !
Par contre, j'ai eu les mêmes problèmes avec les firmwares qu'avec OpenBSD, j'ai donc ajouté non-free dans les dépôts, et j'ai retrouvé au redémarrage un ordinateur qui se met en veille sans problème et qui se connecte en wifi. J'en ai profité pour passer le système en testing. Avec pour résultat, un système totalement fonctionnel et plutôt à jour.

A l'avenir, je vais éviter les rolling release, parce qu'elles tiennent généralement moins longtemps avec moi que les fixed-release :P

Si vous avez à installer un système, prenez absolument la distribution mère et ne descendez pas trop bas dans l'ascendance (sauf emmabuntu ou mint), ça vous évitera de tomber sur des DGLFI. Si j'arrive déjà à casser des distributions mères , alors imaginez ce que ça donnerait sur des trucs buggés à mort qui peinent déjà à booter.

(ceci était un billet de blog totalement inutile :D)

2 commentaires

Tout n'est pas blanc ni noir...ni gris :D
Depuis quelques temps, ma façon de penser et d'utiliser l'outil informatique a changé.

J'utilise Arch sur mon pc portable depuis quelques temps, ça a fait son bonhomme de chemin et j'en suis pour l'instant assez content.
Et pourtant, je me retrouve avec des trucs assez problèmatiques: je ne peux même plus gérer la luminosité de l'écran ni baisser la fréquence du processeur en utilisant cpupower.
Pour quelqu'un qui passe son temps sur Arch, ce genre de problème serait résolu en installant un autre kernel ou en recompilant l'actuel.
Mais vous voyez, ça n'est pas mon cas, j'ai décidé d'arrêter de perdre du temps pour des bêtises pareilles et j'attends tout bêtement qu'une mise à jour résolve ça.
Si ça n'est jamais résolu, tant pis, ça n'est pas le plus important.

J'ai arrêté d'utiliser des environnements de bureaux complets, trop fournis à mon goût et lassants. A chaque fois que je testais un nouveau truc, je trouvais ça beau puis je me suis lassé et j'en ai réinstallé un autre, ça tournait en rond. Je suis donc passé à Fluxbox, en piquant le thème de la Kiss0s, rien de mieux que d'utiliser des outils minimalistes comme ranger ou st. Pas plus de 200mo consommé au démarrage pour faire exactement les mêmes choses: ouvrir des logiciels et les fermer.

Je me limite donc à utiliser seulement certains logiciels, mais j'ai repris les jeux sur pc, malgré mon aversion pour les joueurs qui ont les chevilles sacrément enflées.
Parce que visiblement, si t'as pas d'i7 ni 8go de ram, c'est impossible de faire quelque chose sur le pc et tu rates ta vie à pas jouer à "machinàlamode".
La lutte des classes, elle est partout, si tu n'as pas le dernier truc du kikoo à la mode payé 1800€, tu restes à l'écart.

Les gens osent quand même parler de communitarisme à propos des LBGTQ++ mais laissent les hargneux, les tocards qui ont la chance de pouvoir avoir un compte bancaire bien rempli, écarter ceux qui ne sont pas comme eux.Non, les LBGTQ++ et même les musulmans ne sont pas communitaristes, quand on fout les gens à l'écart en raison de ce qu'ils sont, ce n'est pas du communitarisme, c'est une réponse à l'opression. Il y a peut y avoir des dérives, sauf que ça, ça arrive partout.

Pour en revenir à l'informatique, j'adopte une position pragmatique, même si j'ai resupprimé mon compte instagram, j'ai ouvert un compte sur wire, une messagerie chiffrée. Les alternatives libres sont pas encore à la pointe ou trop exigeantes en ressources pour avoir un truc fonctionnel. Les gens normaux veulent un truc qui fonctionnent directement, et qui soit beau. Dans mon cas, je manque encore trop de compétences pour mettre un vrai service de messagerie instantanée sur mon serveur, je ne prendrai pas le risque de dégouter du libre des utilisateurs qui pourraient s'y mettre un jour.
D'ailleurs, je ne m'estime pas encore assez prêt pour passer sur une distribution entièrement libre, simplement parce que ça tient de l'utopie. Il n'y a plus flash player mais on se retrouve avec des trucs aussi merdiques collés dans l'uefi, et si c'est pour être frustré quand ça fonctionne pas, autant mettre windows.

Les failles de sécurité récentes n'ont fait que renforcer la méfiance des gens envers l'informatique. Tout simplement parce que les gens se rendent compte qu'ils achétent du matériel dont ils ne sont pas totalement propriétaires. Mais ça n'est que temporaire, car les gens gardent ce qu'ils ont en système... comme en politique, quand un scandale est révélé, il y a un choc, et un début de réfléxion vers le changement, mais au final, non.

C'est la même chose pour le harcélement, quel qu'il soit, à chaque fois que les mentalités sont prếtes à bouger, ou que c'est prêt de s'arrêter, rien ne change.
Quand je vous parlais de harcélement scolaire ou de dictature de l'apparence, j'ai subi les non réactions des autres. Alors, quand je vois ceux qui disent n'importe quoi sur le féminisme et #balancetonporc, je peux vous dire que ça me prend aux tripes, sans témoignages, les choses ne changent pas, il faut mettre les gens devant leurs actes pour qu'ils changent.

Bref, j'ai un peu trop parlé de moi dans ce billet.